· 

Quand la crise est là....ou plus exactement : une leçon de parentalité par mon petit!

Bonjour à toutes et à tous!

 

La crise des tous petits… je vous en ai déja parlé et je vous invite à lire cet article : C'est la crise! Comment gérer la situation?

 

Dans le présent article, je souhaite témoigner, vous partager la situation que j'ai vécu récemment, et la belle leçon de parentalité que j'ai reçue!

 

En désaccord avec mon petit de 3 ans, j'ai été quelque peu maladroite dans mes réactions pour lui signifier mon mécontentement. 

Le contexte: il voulait monter au salon avec sa trouvaille du jour : un bâton. Mais nous avons une règle : pas de bâton à l'intérieur… "un bâton est plus heureux dehors.". Il a tenu à le mettre quand même à l'intérieur, j'ai proposé un compromis : "ok, dans l'entrée, mais pas plus"... raté, il a souhaité le laisser dans les marches d'escaliers…. nous ne nous sommes pas entendu sur le compromis… et au lieu d'accepter qu'il pose ce satané bâton sur le 5ème marche d'escalier, je n'ai pas voulu "lâcher" en insistant pour qu'il le dépose sur la 3ème marche…. bref… je suis allé à la crise. Ou plus exactement, mon comportement a généré une crise….

 

Et finalement... c'était si grave que ça d'accepter le 5ème marche en compromis? Est-ce que j'ai trop dit non, au lieu de stop ? (cf. cet article)  De plus j'ai vite perdu patience…. Je pense que j'aurai pu gérer cette situation avec beaucoup plus de calme et de finesse. Et obtenir un compromis acceptable pour tous (la 5ème marche donc!)… Et éviter la crise… Enfin, surtout éviter de mettre mon petit dans une tempête émotionnelle… une situation où il a été débordé par son émotion et ne se contrôlait plus du tout! Il voulait cesser de pleurer, il voulait me dire des choses, mais son émotion était si forte, qu'il n'y arrivait pas… il a pourtant réussi à me donner une leçon que je n'oublierai pas!

 

Vous vous doutez que je ne voulais pas le mettre dans un tel état! Je l'ai donc pris dans mes bras, pour accueillir son émotion, pour l'aider à retrouver son calme… (cf. cet article)... sauf que... j'ai voulu lui parler, lui dire pourquoi je n'étais pas d'accord, mais aussi lui présenter mes excuses car je ne voulais pas le mettre dans un tel état… J'ai juste oublié qu'un enfant est incapable d'écouter lorsqu'il est en tempête émotionnelle… (et pourtant, je l'ai écris dans l'article dont je parle au début!)….

 

Mon petit de 3 ans a réussi, tout en haletant entres 2 pleurs : "Moi.... é... coute….a... près … la… crise".

 

Un enfant est incapable d'écouter lorsqu'il est en tempête émotionnelle…

 

Merci mon petit pour cette leçon, pardon d'avoir été si maladroite.

Nous parents, nous avons le droit à l'erreur… mais vraiment il faut réparer et savoir se remettre en question. Dans cet article, je me suis confiée à vous en vous partageant mon vécu. ;-).

 

A bientôt!

Elicheva

Écrire commentaire

Commentaires: 0