· 

Consommer mieux : Pourquoi et comment bien choisir son poisson

Bonjour à tous et à toutes,

 

J'ai le plaisir d'animer pour la rubrique : "Consommer mieux" pour le Groupe Facebook "Repas bébé / jeunes enfants : partageons (recettes, conseils, activités...)". (https://www.facebook.com/groups/598862367705271/?ref=group_header)

 

Aujourd'hui, je souhaite vous parler de poisson, et plus exactement :

Pourquoi et Comment bien le choisir ?

 

1/ Pourquoi apprendre à bien choisir son poisson ?

Et bien, parce que les poissons sont une ressource épuisable.

Apprendre à bien choisir son poisson c'est favoriser la pêche durable, le renouvellement des populations de poissons, et le respect de nos océans.

 

On évite ainsi les produits en provenance de la surpêche, qui abîme nos océans et les fonds marins et les pollue avec de gros bateaux de pêche.

 

On évite ainsi les produits d'élevage, dans lesquels les poissons sont maltraités (peu d'espace de vie, eaux sales...) => L214 a filmé la vie de poissons d'élévage... Je pense qu'il est important de connaître les conditions extrêmes dans lesquelles des poissons d'élévage peuvent vivre : L214 : maltraitance dans des élevages de truites - YouTube (https://www.youtube.com/watch?v=vCbS6ORO4pw)

 

On évite ainsi la pêche industrielle et la souffrance qui va avec. Extrait d'un reportage d'ARTE : ATTENTION IMAGES CHOQUANTES, personnellement j'en ai pleuré : ARTE - Reportage sur la pêche - YouTube (https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=BU6_DYSc8Es&feature=emb_logo)

 

 

Je ne vous ai pas montré tout cela pour vous faire culpabiliser, non, mon intention est de faire prendre conscience, et de faire lever le nez de nos assiettes, pour comprendre que oui on peut manger du poisson, et que apprendre à bien le choisir est essentiel, pour notre planète, pour nos océans, pour les poissons, et pour nous ! Car oui, on peut agir, et si chacun d'entre nous fait un effort, cela devient une force collective ! Alors agissons !

 

Alors, pour pallier à tout ça, on peut se touner vers la pêche durable.

 

2/ Favoriser la pêche durable : oui mais qu'est ce que c'est exactement ?

La peche durable est le respect des espèces, leur laisser le temps de grandir, de se renouveller, respecter les fond marins...

J'ai apprécié cette vidéo pour mieux comprendre la définition de la pêche durable : 

En voici les grands principes :

"La pêche durable permet de répondre à nos besoins du moment tout en préservant les océans pour les générations à venir. Pour cela, elle doit répondre aux critères suivants :

Ne pas cibler les espèces les plus menacées.

Ne pas se dérouler dans des zones fragiles.

Pouvoir être pratiquée sans limite dans le temps.

Prendre en compte tout l’environnement, les impacts sur toutes les espèces et considérer les écosystèmes dans leur ensemble.

Respecter les avis scientifiques : quantités de poissons à pêcher, durée de la saison de pêche, etc.

Utiliser des méthodes de pêche sélectives pour ne prendre que le poisson nécessaire.

Ne pas utiliser de méthodes destructrices comme le chalutage de fond.

Assurer une traçabilité complète depuis la zone de capture jusqu’au point de vente."

 (source site Internet de Greepeace : Pêche durable : continuer à pêcher sans mettre en danger les océans - Greenpeace France : https://www.greenpeace.fr/peche-durable-continuer-a-pecher-mettre-danger-oceans/)

 

Maintenant que vous savez tout ça, revenons à nos assiettes!  


3/ Alors, comment savoir si le poisson que j'achète est issu de la pêche durable ?

Et bien grâce aux labels.

 

Madame Fabienne DAURES, Economiste des ressources marines nous aide à comprendre les labels, leur complexité et leur enjeux, avec un point de vue critique (Interview par Ifremer) :

"Privilégier les babels est un levier pour inciter l'ensemble des acteurs de la filière à adopter des pratiques de pêche plus responsables et plus durables"

 

Radio Canada nous explique dans cette petite vidéo les labels fiables : 

(Le label français écolabel pêche durable n'est pas évoqué puisque spécifique à la France)

 

Les 2 principaux labels à retenir sont donc : 

 

Toutes ses recherches m'ont aussi permis de prendre conscience que certaines espèces de poissons sont surexploitées, existe t-il alors des alternatives ?

 

4/ Peut ton remplacer certains poissons par d'autres ?

Extrait du site Internet Cuisineaz.com : La pêche durable : qu’est-ce que c’est ? (cuisineaz.com) :

 

"Thon, saumon, bar, anchois, dorade, lotte, mérou, cabillaud, merlu, crevettes… On a tendance à manger toujours les mêmes poissons. Pourtant certaines d’entre elles sont menacées d’extinction ou victimes de surpêche. Alors, comment faire ?

D’autres espèces tout aussi délicieuses existent. Par exemple, le lieu noir, le merlan, le hareng ou encore le maquereau présentent des stocks suffisants aujourd’hui au vu de notre consommation. Le mulet est une bonne alternative économique et goûteuse au bar. De même, le poisson-lapin, espèce abondante, remplace le mérou sans problème. Opter pour ce choix de produits, c’est participer à la réduction de la pression sur les espèces fragiles.

Vous verrez également que parfois, la provenance ou la saisonnalité peuvent jouer un rôle. Par exemple, on évite le cabillaud s’il arrive de mer d’Irlande ou de mer Celtique, mais on se l'autorise s’il a été pêché en Norvège et en Russie. On freine sur sa consommation de sardine en décembre puisque c’est la période de reproduction pour cette espèce. De même pour la crevette qui se reproduit de juin à octobre. Enfin, on laisse le tourteau sur l’étale s’il a été pêché au chalut en méditerranée, mais on en profite s’il porte le Label MSC." 

 

 

Apprendre à bien choisir son poisson n'est pas très compliqué, cela demande un peu plus d'attention. 

Et quelle satisfaction de réussir à participer à une vie plus juste et plus respectueuse de l'environnement !

 

Pour aller plus loin, cette vidéo nous explique les innovations technologiques développées par les pêcheurs pour un pêche plus durable : Vers une pêche plus durable - FUTUREMAG - ARTE - Bing video

 

Pour le Groupe Facebook "Repas bébé / jeunes enfants : partageons (recettes, conseils, activités...)"

 

A bientôt !

Elicheva

Écrire commentaire

Commentaires: 0