· 

Dire "Non!" à son petit?... ou pas?

Bonjour les mamans et les papas!

 

Voilà une question qui mérite d'être creusée! On a tous vécu un moment où le petit touche un truc interdit ou se met en danger et nous lui avons envoyé un gros "NON!".... qui a fini par faire trembler et pleurer le petit. 

Chargé de culpabilité, on s'en est voulu et on s'est confondu en explications et en excuses auprès du petit… enfin, vous voyez la scène je pense!

 

Alors ce "NON!" qu'en penser? Est-il vraiment efficace? Est-il apporteur d'un apprentissage pour l'enfant?... 

 

Madame Catherine GUENGUEN dans son livre "Vivre heureux avec mon enfant" nous rappelle qu' "il n’est pas interdit de dire non à un enfant, mais cela ne doit pas être une règle éducative."

 

Madame Isabelle Filiozat, dans son livre "J'ai tout essayé" nous propose de dire "STOP" plutôt que "NON".

 


Le "NON" est souvent dit sur un ton de reproche et en fronçant les sourcils, tandis qu’en disant "STOP" on ouvre les yeux et le ton est moins dur. (Essayez en me lisant vous verrez! ;-) )

L'enfant n'est pas figé par un "NON" dit durement, il est interrompu dans son mouvement par un "STOP" qui l'invite à la réflexion. De plus, le "STOP" est bien souvent suivi d'une explication. L'enfant est donc dans une action d'apprentissage.

 

Concrètement, prenons quelques exemples:

  • Balade en famille, le plus petit tient la main de son parent, et le "grand" (4 ans), lui marche devant tranquillement. Quand arrive un passage piéton où il sait qu'il doit s'arrêter. Seulement voilà, en face, de l'autre coté de la route, il voit son meilleur copain! Et s'empresse de vouloir le rejoindre... : "NON!" => Il se fige de peur et manque de tomber car il a été surpris de cette intervention, ne fait plus attention à ce qui l'entoure..." versus "STOP! tu nous attends" => Il entend l'information qui lui a été transmise et arrête son mouvement, il est en capacité de traiter l'information. 
  • Vous venez d'interdire à votre petit d'ouvrir un placard… et juste après... il le touche… Madame Filiozat nous explique que l’enfant ne fait pas le contraire de ce qui a été dit mais « avant l’âge de 2 ans, l’intelligence de l’enfant est essentiellement « sensori-motrice », c'est à dire qu’elle passe par ses sensations physiques et ses mouvements. Faire le geste interdit c’est utiliser son intelligence sensori-motrice pour assimiler la consigne verbale, comme pour se la redire avec son corps. » => "STOP, oui mon bébé c’est exactement cela que je t’ai interdit de faire, maintenant ce placard reste fermé".
  •  Alors qu'il faisait un câlin tout doux au chat, il se met à lui tirer la queue (pauvre chat!) => "STOP! ce geste lui fait mal, il préfère les caresses!
  •   Alors que vous faisiez un câlin tranquille avec le petit, d'un coup il vous mord! => "STOP! ta bouche s'est trompée! ce geste m'a fait mal. Avec la bouche on fait des bisous et on dit des mots. Je te fais confiance, je sais que tu vas apprendre a contrôler ton geste, je vais t'accompagner en ce sens"

 

A bientôt!

Elicheva

 

Ressources : Madame Catherine GUENGUEN dans son livre "Vivre heureux avec mon enfant" 

 et Madame Isabelle Filiozat, dans son livre "J'ai tout essayé"

 

(article illustré par Jika)

Écrire commentaire

Commentaires: 0