· 

Parentalité : les critiques de l'entourage...

Bonjour à tous et à tous, 

 

Les critiques de l'entourage, on en parle?

 

Oui parceque je crois qu'on a tous subit plus ou moins de critiques quant à nos façons de faire.

Vous savez les :

- "Tu l'allaites encore… à 6 mois ?!"

- "Hannn tu l'allaites pas?!!"

- "Tu le portes trop en écharpe, c'est pas bon, il ne sera jaammais capable de se séparer de toi!"

- "Il passe son temps dans tes bras…"

- "Mais laisse le pleurer, il FAUT qu'il apprenne a s'endormir seul, il a 3 mois quand même!"

- "Non, mais attends, il a 5 mois et il fait pas encore ses nuits??"

- "Il a 2 ans et demi et il dit pas bonjour?! quel impoli!"

- "De toute façon, tu n'a aucune autorité! il fait ce qu'il veut de toi!"

- Dit à l'enfant : "Tu sais le Père Noël, il passe au-dessus de cheminée un peu avant Noël pour vérifier si les enfants sont sages! Sinon … pas de cadeaux!"

- "De mon temps,..."

… Et autres âneries très très très agaçantes!

 

Pfiou… et ben de les écrire, quelques part ça ma soulage de les avoir "sorti"! LOL

 

Trèves de plaisanteries, la VRAIE question c'est : "Comment rester polis et ne pas s'énerver, surtout quand il s'agit de la cousine, la mamie, belle-maman ou le tonton...

 

Faisons le point sur les stratégies possibles :

1/ Devenir franchement impolie,

2/ Faire les valises et rentrer à la maison...

 

Non, mais non, pas possible! LOL … Ok, réfléchissons à des stratégies plus douces!

 

A mon sens, je vois 2 stratégies réellement applicables :

1/ Faire la sourde oreille (mais faut pas se leurrer on entend quand même les réflexions)

2/ Répondre en douceur "STOP, J'entends ce que tu dis, mais je te demande de cesser tes remarques, car nous avons fait nos propres choix, et il est important à mon sens de respecter notre parentalité. Mais je comprends ton point de vue. Je te remercie de respecter le notre." Et d'enchaîner sur un autre sujet pour couper court à la conversation. (Personnellement, je ne rentre pas dans les débats, c'est assez improductif à mon sens)

 

Dans tous les cas, il est bon de "faire équipe" avec le conjoint. S'armer avant de partir pour opter pour la bonne stratégie.

 

Enfin, si les remarques s'adressent aux enfants, mais que vous ne voulez pas froisser la personne, à mon sens, le mieux est de changer de sujet pour couper la conversation (oui oui couper la parole de la personne!). Puis dans un second temps, quand vous êtes seuls avec votre petit de lui rappeler vos valeurs à vous et d'expliquer pourquoi la réflexion qu'il a recu n'a pas de sens " Tu sais, papi s'est trompé, les cadeaux sous le sapins ne sont pas conditionnés par quelque chose…. {puis d'alimenter par l'explication en lien avec vos valeurs}".

 

Bonnes fêtes en familles à tous et à toutes!

Et Rappelez-vous : Votre histoire avec votre enfant n'appartient qu'à vous!

Elicheva

Écrire commentaire

Commentaires: 0