· 

La crise au magasin

Bonjour à tous et à toutes,

 

J’aimerai parler d’un moment pas évident à gérer, que nous avons tous rencontré : la si célèbre « crise » du supermarché.

Accueillir la colère de son enfant autrement qu'avec sa propre colère n'est pas chose facile...

 

Ok, et si on prenait du recul…

 

Pour nous adultes, un supermarché ou un magasin, c'est quoi ?

 

Un lieu pour nous permettre de consommer, de trouver tout ce dont on peut avoir besoin.

Enfin c’est aussi : un hangar sans fenêtres, sans lumières naturelles et avec beaucoup de stimuli sonores et visuels, organisé par des pro du marketing pour nous pousser à consommer.

 

Et dans les yeux d'un tout petit?

 

Je vous invite à voir les choses au travers des yeux d’un tout petit…

Alors dans ses yeux, qu’est-ce qu’un supermarché ?

Mettons nous à sa place… vous et moi redevenons petits, nous ne connaissons rien ou peu de choses de ce monde.

"Papa et maman m'ont dit "on va faire des courses!"... ok, mais... c'est quoi des courses? Puis on a pris la voiture , et papa et maman m'ont emmené dans un endroit qu'ils ont appelé "Supermarché".... Whoooo c'est grand…. Oh de la musique…. oh des images dans un écran… Oula, il y a beaucoup de choses… Je suis un peu perdu, j'ai peur? Qu'est-ce que je vais pouvoir faire… ohhhh ça brille! Je peux toucher? Maman a dit qu'on va au "rayon" où il y a des madeleines… c'est quoi un "rayon"...? C'est graaaand… Ohhhh maman regardes des Choco pops!... Comment lui dire?...." 

Et là l’enfant dit le fameux : "Je veux!" Et là, le parent dit :" NON!" "Maman, pourquoi tu me dis non, je ne comprends pas, je suis débordée par mes émotions" Bref, c'est la crise!  

En fait, le tout petit nous a dit "Je veux!".... non pas car il veut du verbe vouloir, mais pour nous montrer qu’il a reconnu au milieu de tant de produits, il a reconnu un produit (dans mon exemple un paquet de céréales, qui sont les mêmes qu’à la maison) …

 

Et si on essayait un trucs : lui dire "Oui, tu as raison, nous avons ces céréales à la maison! Aller on va acheter des oranges, tu m'aides?" … essayez pour voir. ;-)

 

Oui, il a touché à un produit, puis un autre, car ça brille, c’est coloré… bref c’est marketing, c’est à sa portée, il touche ! normal, nous aussi on l’aurait fait ! …. On essaie le "Oh, tu as rouvé un produit, son emballage est rouge, tu aimes le rouge? moi aussi j'aime bien la couleur rouge. On le remet avec ses amis (les autre produits en rayon), on a pas besoin de lui, mais ses amis oui, ok? Et on va chercher des la crème après, d'accord?".

 

Ok, vous allez me dire, et si la crise est là alors, on fait quoi hein ? en plus tout le monde nous regarde, avec des regards accusateurs du genre "ohhhh les mauvais parents, avec un enfant roi… pfff ces jeunes parents ils ne maîtrisent rien ! ils se font bouffés ! moi, oui moi j’aurais maîtrisé la situation" … ahah !

Certains vous diront des choses du genre : une fessée, et voila problème réglé => non, en fait à part que vous lui avez fait mal, et qu’il a été bien humilié devant tout le monde ça n’a absolument pas résolu son problème !

Vous entendrez encore des parents dire : ben moi j’me suis roulé par terre et ça l’a calmé direct ! … En fait, il a juste été tellement effaré par votre comportement, qu’il s’est figé…. De peur !! (oui oui c’est la vérité vraie ! c’est pas moi qui le dit c’est des pro comme Mesdames Filiozat et Gueguen)…

 

Mais le problème c’est quoi déjà ? Ben en fait, il ne le sait plus lui-même… il a été débordé par une émotion (frustration, colère…) et son cerveau immature ne lui permet pas se contenir, ni de se résonner… il ne peut que vivre très fort cette émotion, il ne se contrôle plus, il vit une véritable tempête émotionnelle.


Alors, comment réagir ?

Accueillir ! oui accueillir l’émotion ! On prend une grande respiration, on se souvient que l’adulte c’est nous, c’est nous qui sommes là pour guider l’enfant… nous sommes un exemple pour lui….

 

Comment accueillir : déjà on ignore les gens qui nous regardent et se permettent de juger de notre capacité à être parent! C’est pas leur problème !

On parle doucement à l’enfant, on se met a son niveau, on ouvre nos bras en lui disant que dès qu’il le voudra (ou pourra), maman (ou papa) est là pour le soutenir et l’aider à passer ce moment difficile… Il va venir vous donner toute sa confiance et décharger tout de trop plein d’émotion qu’il ne sait pas gérer "Maman, aides moi à passer ce moment difficile!". Il a besoin de son parent. Un câlin ! oui un câlin, rien de mieux pour calmer la tempête émotionnelle.

 

Une fois la crise passée, vous pouvez lui demander s’il est apte à écouter, dès qu’il aura acquiescé : "Je pense que tu as ressenti une grande colère quand je t'ai dit non. Tu as le droit d'être en colère, je comprends" (on met des mots sur l’émotion, et on fait preuve d’empathie). Puis on propose des alternatives à l’enfant, des solutions pour l’aider à exprimer son émotion autrement : on peut lui expliquer qu’il peut exprimer son mécontentement avec des mots.

 

Quelques astuces pour éviter la crise au magasin :

- dire Stop, plutôt que non (cf. cet article)

- Donner des consignes avant de rentrer dans le magasin, exemple : "Aujourd'hui au magasin, on y va pour acheter tel et tel produits"

- Donner des objectifs à l'enfant :"Tu m'aideras à choisir le fromage? Tu choisiras les légumes avec moi?" Si il a des petites missions, il sera ravi d'aider papa et maman, il se sentira utile. 

- Une fois dans le magasin, en lui rappelant régulièrement ses missions, il se focalisera sur la mission plutôt que sur tous ces stimulii.

- Privilégier les Drive!

- Respecter les besoins physiologiques de l'enfant : sommeil, faim : Aller au supermarché à l'heure de la sieste ou juste avant de manger n'est pas très judicieux. Vous savez comme moi qu'un enfant fatigué ou qui a faim sera de moins bonne humeur (comme nous en fait!!)

- Eviter les supermarchés ou magasins aux heures d'affluence, la foule rajoute des stimulii.

 

Bonnes courses à tous et toutes !

 

Elicheva

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Linda (samedi, 27 février 2021 17:49)

    Merci pour cet article très utile comme d'habitude. �. On a besoin de ces astuces pour bien gérer ce moment et éviter des crises. J'ai déjà remplacer le "non" par le "stop" suite à la lecture du dernier article et ça fonctionne mieux en effet. Je trouve aussi que sortir faire les courses avec notre enfant de temps en temps est un moment de partage exceptionnel pour eux comme pour nous. C'est aussi très instructif.

  • #2

    Elicheva (samedi, 27 février 2021 22:51)

    Merci Linda ;-)